Santé corps-esprit

Dimanche 1er Juillet 2018 – 14h30

La pratique de la méditation nous permet d’apprendre à synchroniser le corps et l’esprit.

Créé par Jon Kabat-Zinn en 1979, le programme MBSR de réduction du stress basé sur la pleine conscience a fait l’objet de nombreux travaux qui ont validé les effets bénéfiques sur la santé de la méditation et ont permis un large développement de cette intervention de prévention de santé publique. Les connaissances de la psychologie de l’anxiété et de la dépression et de la physiologie du stress sont au cœur de l’impact potentiel des interventions thérapeutiques basées sur la Pleine conscience dans de nombreuses maladies. Les effets de la méditation se retrouvent jusque dans la biologie du gène au niveau des télomères qui sont de véritables horloges biologiques influencées négativement par le stress chronique et également positivement par la méditation.

Au-delà des effets sur les maladies ou leurs symptômes (que certaines études récentes commencent à montrer), comment la pratique de la Pleine conscience modifie aussi le rapport que le patient entretient avec ce qui lui arrive et la vision qu’il a de sa vie, afin d’y faire face avec plus de sérénité ? Comment la méditation permet de réintroduire des valeurs humaines dans le monde du soin, pour les patients et les soignants, et créer ainsi une médecine participative et intégrative de l’humain dans sa globalité (corps, esprit, coeur).

Les Intervenants :

Jean-Gérard Bloch – docteur en médecine, spécialiste en rhumatologie
Guido Bondolfi – professeur en médecine, spécialiste en psychiatrie
Jon Kabat-Zinn – enseignant en méditation
Jean Sibilia – doyen de la Faculté de médecine, Université de Strasbourg

Modérateur :

Elisabeth Marshall – rédactrice en chef Sens & Santé

Grand témoin :

Guillaume Néry – apnéiste

This post is also available in: en